copyright 2007 municipality of Nafplio
info@nafplio-tour.gr
created by Tool Ltd
managed by Radiant S.A.
Περιήγηση στο Ναύπλιο
Virtual Tour of Nafplio
Tour Guidé ă Nauplie
Rundgang in Nauplia
Visita a Nauplio

NAUPLIE (général)
LA VIEILLE VILLE (général)
LA BANLIEUE DE LA PROVIDENCE (PRONIA)
L’ÉGLISE DE LA TOUSSAINT
LE LION DE BAVIERE
MONUMENTS FUNÉRAIRES DU CIMETIÈRE DE NAUPLIE.
QUARTIER DE « LA NOUVELLE BYZANCE »
DÉPARTEMENT D’ÉTUDES THÉÂTRALES DE L’UNIVERSITÉ DU PÉLOPONÈSE
PINACOTHÈQUE NATIONALE – MUSÉE ALEXANDROS SOUTZOS, ANNEXE DE NAUPLIE
LA MAISON NATALE DE NIKOS KAROUZOS
PARC O.S.E – CONSERVATOIRE MUNICIPAL 'KONSTANTINOS NONIS' – MUSÉE DE L’ENFANT « STATHMOS ».
PARC KOLOKOTRONIS
PALAMIDI
PARC STAÏKOPOULOS
LA PORTE CONTINENTALE
BASTION GRIMANI
LE PALAIS DE JUSTICE
LA PLACE KAPODISTRIAS
MAISON D’ARMANSPERG
AKRONAUPLIE
LA PLACE DES TROIS AMIRAUX
L’HÔTEL DE VILLE
'GRAND RUE'
MUSEE DE LA GUERRE
LA CATHEDRALE DE SAINT-GEORGES
ASSOCIATION PROGRESSISTE DE NAUPLIE 'PALAMIDIS'
EGLISE CATHOLIQUE DE LA TRANSFIGURATION DU SAUVEUR
PLACE DE SAINT SPIRIDON
L’EGLISE DE SAINT SPIRIDON
L’EGLISE DE SAINTE SOPHIE
PORTE SAGREDO
PLACE DE LA CONSTITUTION
MUSEE ARCHEOLOGIQUE
VOULEFTIKO
MENDRESSES TURC / “PRISON DE LEONARDOS ”
'TRIANON'
LE QUARTIER DE “ GIALOS ”
FONDATION FOLKLORIQUE DU PELOPONNESE ET MUSEE “VASSILIOS PAPANTONIOU”
GALERIE D’ART DE NAUPLIE
LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE CENTRALE DE NAUPLIE «PALAMIDIS»
L’EGLISE DE SAINT NICOLAS
PLACE DES PHILHELLÈNES
LA DOUANE
EGLISE DE LA VIERGE
PLAGE
BASTION DES 'CINQ FRÈRES'
BOURTZI
LA PROMENADE D’ARVANITIA
PSAROMACHALAS
EGLISE DE SAINT ANASTASSIOS
KARATHONA
AGIA MONI
Le Parc des Expositions Alpha Bank

EGLISE CATHOLIQUE DE LA TRANSFIGURATION DU SAUVEUR


Si on remonte les marches de la rue Potamianou, à partir de la place de saint Spiridon, on arrive à l’église Catholique mieux connue sous le nom de “Fragoklissia”ou église des Francs. Sa très longue histoire commence probablement à l’époque de l’occupation Franque quand l’église était utilisée en tant que couvent catholique par les sœurs de l’Ordre des Franciscains. Un peu avant le déclenchement de la Révolution Grecque, lorsque Nauplie était encore sous occupation Turque, la veuve d’Aga Pacha avait restauré l’église, qui était en ruine, à la mémoire de son mari. Aujourd’hui encore, l’église ressemble à une mosquée autant à l’extérieur par ses lourdes analogies et sa coupole basse, qu’à l’intérieur par l’abside du Coran appelée aussi “Mihrab”. En 1839, le roi Othon a cédé l’église au culte Catholique afin de prendre soin des grecs catholiques, des philhellènes étrangers qui avaient aidé la Grèce pendant la lutte pour l’Indépendance ainsi que des soldats bavarois à sa suite. C’est à Othon que l’on doit la consécration de l’église à la Transfiguration du Sauveur, pour rappeler la transfiguration de la Grèce après sa libération du joug turc. Après quelques travaux de restauration, l’église fut inaugurée en 1840. En ce qui concerne l ‘intérieur, cela vaut la peine de s’arrêter à deux endroits, d’abord à l’abside des Philhellènes et ensuite à la peinture de la Sainte Famille. L’abside sobre, de bois, don de l’officier français philhellène Auguste Ilarion Touret, orne la partie intérieure de l’entrée de l’église. Elle date de 1841. L’abside connue comme l’abside Touret, est en bois de pin et elle ressemble à la façade d’un temple grec ancien, ce qui était à l’époque caractéristique du néoclassicisme pour les monuments funéraires. On peut lire en lettres blanches sur les colonnes, les noms des philhellènes étrangers et le lieu où ils sont tombés alors que sur le fronton il y a le blason et la couronne d’Othon dans la croix des combattants. L’église est aussi ornée d’une grande peinture qui représente la Sainte Famille (Sacra Familia) et qui est une copie d’une oeuvre de Raphaël, le grand peintre italien de la Renaissance. La peinture fut offerte par le roi de France Louis-Philippe, en 1843. A l’extérieur de l’église, il y a une crypte souterraine qui a été récemment restaurée et où sont gardés les restes des philhellènes et des soldats bavarois qui étaient à la suite d’Othon. Ces soldats périrent d’une épidémie de Typhus en 1833 et 1834 et avaient d’abord été enterrés dans l’ancien cimetière de Nauplie, près de la chapelle de la Toussaint. L’église Catholique continue à officier, de 1839 à nos jours.