copyright 2007 municipality of Nafplio
info@nafplio-tour.gr
created by Tool Ltd
managed by Radiant S.A.
Περιήγηση στο Ναύπλιο
Virtual Tour of Nafplio
Tour Guidé ă Nauplie
Rundgang in Nauplia
Visita a Nauplio

NAUPLIE (général)
LA VIEILLE VILLE (général)
LA BANLIEUE DE LA PROVIDENCE (PRONIA)
L’ÉGLISE DE LA TOUSSAINT
LE LION DE BAVIERE
MONUMENTS FUNÉRAIRES DU CIMETIÈRE DE NAUPLIE.
QUARTIER DE « LA NOUVELLE BYZANCE »
DÉPARTEMENT D’ÉTUDES THÉÂTRALES DE L’UNIVERSITÉ DU PÉLOPONÈSE
PINACOTHÈQUE NATIONALE – MUSÉE ALEXANDROS SOUTZOS, ANNEXE DE NAUPLIE
LA MAISON NATALE DE NIKOS KAROUZOS
PARC O.S.E – CONSERVATOIRE MUNICIPAL 'KONSTANTINOS NONIS' – MUSÉE DE L’ENFANT « STATHMOS ».
PARC KOLOKOTRONIS
PALAMIDI
PARC STAÏKOPOULOS
LA PORTE CONTINENTALE
BASTION GRIMANI
LE PALAIS DE JUSTICE
LA PLACE KAPODISTRIAS
MAISON D’ARMANSPERG
AKRONAUPLIE
LA PLACE DES TROIS AMIRAUX
L’HÔTEL DE VILLE
'GRAND RUE'
MUSEE DE LA GUERRE
LA CATHEDRALE DE SAINT-GEORGES
ASSOCIATION PROGRESSISTE DE NAUPLIE 'PALAMIDIS'
EGLISE CATHOLIQUE DE LA TRANSFIGURATION DU SAUVEUR
PLACE DE SAINT SPIRIDON
L’EGLISE DE SAINT SPIRIDON
L’EGLISE DE SAINTE SOPHIE
PORTE SAGREDO
PLACE DE LA CONSTITUTION
MUSEE ARCHEOLOGIQUE
VOULEFTIKO
MENDRESSES TURC / “PRISON DE LEONARDOS ”
'TRIANON'
LE QUARTIER DE “ GIALOS ”
FONDATION FOLKLORIQUE DU PELOPONNESE ET MUSEE “VASSILIOS PAPANTONIOU”
GALERIE D’ART DE NAUPLIE
LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE CENTRALE DE NAUPLIE «PALAMIDIS»
L’EGLISE DE SAINT NICOLAS
PLACE DES PHILHELLÈNES
LA DOUANE
EGLISE DE LA VIERGE
PLAGE
BASTION DES 'CINQ FRÈRES'
BOURTZI
LA PROMENADE D’ARVANITIA
PSAROMACHALAS
EGLISE DE SAINT ANASTASSIOS
KARATHONA
AGIA MONI
Le Parc des Expositions Alpha Bank

NAUPLIE (général)


Nauplie ou Anapli, chef-lieu de l’Argolide, est une des villes les plus belles et les plus célèbres de Grèce. Elle est non seulement un centre administratif mais aussi un centre touristique qui connaît une affluence continue pendant toute l’année. La mythologie nous dit que Nauplie doit son nom à son fondateur Nauplios, fils du dieu Poséidon et d’Amimoni. Pendant l’ antiquité, Argos qui était la ville principale de la région, utilisa Nauplie en tant que port dès le 7ème siècle av. j.c. Au temps de l’Empire Byzantin, aux environs du 11ème siècle, Nauplie connut un essor commercial considérable. Léon Sgouros, homme d’une très grande personnalité et seigneur du lieu en l’an 1200, marqua de son empreinte l’histoire de la ville. En effet, celui-ci, étendit son hégémonie jusqu’à la ville de Larissa en l’an 1204. Sa marche fut interrompue par l’armée de la quatrième croisade qui conquit de 1210 à 1212 toute la région, Nauplie y compris. Dès lors, Nauplie connut plusieurs conquérants; d’abord les Francs, ensuite les Vénitiens qui cédèrent le pas aux Turcs pour y revenir par la suite. La ville de Nauplie ou la Napoli di Romania des Vénitiens, arriva à sa maturité pendant la première occupation Vénitienne lorsque la ville basse, actuel centre historique de Nauplie, fut construite grâce à un alluvionnement artificiel en mer. Jusqu’alors, l’habitation se limitait sur la roche d’Akronauplie. C’est pendant cette même période que furent construits les célèbres châteaux forts des Tori et de Bourtzi. En 1540, après un siège de trois ans, la ville se rendit aux Turcs. Pendant la période de la première occupation Turque qui a duré de 1540 à 1686, Nauplie bénéficiait de nombreux privilèges, surtout vers la moitié du 17ème siècle. Elle devint la capitale du Péloponnèse et le siège du Gouverneur Turc Mora Pacha. En 1686, les Vénitiens, sous les ordres de Francesco Morosini, chef de l’armée Vénitienne et homme de grandes vertus militaires, reprirent la ville de Nauplie pour ne la garder que jusqu’en 1715. En cette période, Nauplie acquit une grande notoriété en tant que capitale du Royaume de la Morée. L’œuvre majeure de la seconde occupation Vénitienne est sans aucun doute la construction de la fortresse de Palamidi. En 1715, la ville connut une seconde occupation Turque qui fut très dure pour elle. C’était le début de sa décadence. De plus, le pacha Turc avait installé son siège dans la ville de Tripoli. Selon les témoignages de voyageurs étrangers de l’époque, la ville était peuplée dans sa majorité par des Turcs; les habitations de quelques Chrétiens se trouvaient dans les limites de la région de Psaromachala. Beaucoup d’habitations étaient en ruines, le port était devenu un immense champ d’immondices dont la puanteur était insupportable. La nuit du 29 au 30 novembre 1822, après un siège de plusieurs mois, la place forte de Palamidi tomba aux mains des Grecs qui étaient sous les ordres de Staïkos Staïkopoulos. Depuis lors, la ville connut un essor fulgurant, envahie de plus comme elle le fut, par un nombre considérable de réfugiés qui avaient quitté les régions qui étaient encore sous occupation turque. Un témoignage élégant de ce qui se passait à Nauplie en l’an 1827 est la pièce de théâtre de Dimitris Vyzantios “Babylonia”. La ville atteint le sommet de sa gloire lorsqu’elle devint la capitale de la Grèce de 1827 à 1834. Le 8 janvier 1828, Ioannis Kapodistrias, premier Gouverneur du tout jeune Etat Grec, débarqua à Nauplie. Dans la ville il y avait beaucoup de cafés et dans les demeures des familles distinguées on organisait des bals et des soirées philologiques. Très vite on installa des imprimeries et pour un certain temps il y eut aussi une salle d’études de lettres philologiques. Le 27 septembre 1831, Capodistrias fut assassiné sur le parvis de l’église de Saint Spiridon et le 25 janvier 1833, les habitants de Nauplie accueillirent Othon, le premier roi de la Grèce contemporaine. Celui-ci demeura à Nauplie jusqu’à la fin de l’an 1834, date à laquelle Athènes redevint la capitale de l’Etat Grec. Nauplie fut pour la dernière fois le centre d’évènements importants lors de l’insurrection Naupliote qui eut lieu en 1862 contre le roi Othon. On appela cette insurrection les « Naupliaka ». Après ces évènements, elle connut une nouvelle décadence. Depuis lors, Nauplie n’est plus qu’une ville de province mais qui représente cependant un pôle majeur d’intérêt tant pour les voyageurs Grecs qu’étrangers.